Le jardinage est une activité physique qui met le corps à rude épreuve. Pour éviter que ce loisir devienne une corvée, il faut se protéger et l’une des zones les plus à risque est le dos notamment lors de la coupe d’arbustes. Trois points sont essentiels pour éviter de se casser le dos lors de l’utilisation d’un taille-haie.

Un taille-haie adapté

Il existe différents taille-haies qui n’ont pas du tout les mêmes caractéristiques. Pour ceux qui souhaitent se protéger le dos, il convient de s’orienter vers un appareil léger. Ainsi, il faut éviter à tout prix les lourds taille-haies thermiques. L’électrique filaire est la motorisation qui permet d’avoir un taille-haie très léger.

De même, un taille-haie sur perche est plus lourd. En revanche, il permet d’atteindre des zones de coupe plus aisément. Il faut peser le pour et le contre en fonction de la grandeur et de la largeur de ses arbustes pour savoir si un modèle télescopique est plus avantageux.

De bonnes attitudes

De bonnes positions sont nécessaires pour ne pas se faire mal et notamment au niveau du dos. Pour cela, il faut garder le dos droit et contracter ses abdominaux. Cela permet d’avoir le maximum de puissance et de résistance. C’est de cette manière que le dos est protégé. Il faut éviter les torsions et fléchir les jambes au lieu de casser le dos. Ce sont des petites habitudes à prendre pour garder, tout au long de sa vie, de bons réflexes et protéger son dos.

Ensuite, il faut faire attention en maniant son appareil. Il convient de garder son taille-haie près du corps. Si l’engin est éloigné, son poids aussi et la pression est plus forte. Comme souvent c’est le dos qui trinque. Le port d’un harnais est une astuce pour garder le taille-haie proche de soi.

haies de jardin

Autre précautions empruntées aux sportifs

Comme pour un entraînement sportif, il faudrait prendre des précautions pour ressortir en pleine forme d’une séance de jardinage. Ces précautions paraissent stupides et pourtant elles font du bien comme après une course à pied ou un training de crossfit.

Ces classiques de l’entraînement sportif sont simples. Il faut tout d’abord s’échauffer c’est à dire commencer doucement en faisant des mouvements peu contraignants et amples. Il faut aussi boire de l’eau avant de commencer, pendant le jardinage et après. Ensuite, des étirements sont les bienvenues pour éviter de ressentir les courbatures.

Avec tous ces conseils, vous allez pouvoir jardiner avec le sourire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *